/>

Contrairement à un testament, le bénéfice d’un contrat d’assurance-vie échappe civilement parlant à la succession, car le contrat d’assurance-vie est un contrat qui renferme un droit distinct et direct pour le tiers bénéficiaire sur le capital assuré.

Cependant lorsque la clause bénéficiaire prévoit que la prestation d’assurance sera attribuée aux « héritiers légaux » ou à « la succession », la prestation d’assurance retombe dans la succession et le bénéfice du contrat est attribué conformément à la dévolution testamentaire ou à défaut à la dévolution légale.

Que faire quand le testament déroge explicitement à la clause bénéficiaire ?

Il ne fait pas de doutes au sein de la doctrine et de la jurisprudence que lorsque le testament prévoit expressément que la prestation d’assurance sera dévolue au profit d’un tiers bénéficiaire, autre que celui indiqué dans la clause bénéficiaire, l’attribution testamentaire doit être privilégiée.

Que faire quand le testament déroge implicitement à la clause bénéficiaire ?

Comme mentionné ci-avant, il est également possible de prévoir un legs universel dans un testament en faveur d’une personne autre que celle reprise dans la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie. En l’espèce il ne s’agit donc pas d’une dérogation explicite mais implicite.

Contrairement à l’attribution explicite, dans ce dernier cas les cours et tribunaux ne partagent pas tous la même opinion : alors que certains estiment que le testament puisse révoquer tacitement et implicitement la clause bénéficiaire, d’autres ont jugé – sur la base d’un ensemble de circonstances – que le testament ne pouvait prévaloir sur la clause bénéficiaire.

Conclusion

Il résulte de ce qui précède qu’il convient de vérifier lors de l’établissement du testament si une partie du patrimoine n’a pas été investie dans une assurance-vie. Dans l’affirmative il appartiendra, en fonction des souhaits, d’adapter la clause bénéficiaire de l’assurance-vie.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous avez des questions complémentaires.

Florian Nelis – juriste fiscaliste au sein de Pareto SA

L’articulation entre la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie et le testament

Prenons l’exemple d’un preneur d’assurance qui désigne initialement comme bénéficiaire de sa police assurance-vie sa sœur.  Dans un second temps, ce dernier rédige un testament dans lequel il institue sa partenaire en tant que légataire universel sans pour autant modifier la clause bénéficiaire de l’assurance-vie. Se pose alors la question de savoir à qui la prestation d’assurance reviendra.

CDPI Belgique-France : Les changements pour les belges

La nouvelle CPDI Belgique – France : quels changements pour les résidents belges ?

Depuis plusieurs mois, une nouvelle version de la Convention Préventive de la Double Imposition entre la Belgique et la France était en cours de négociation. Rappelons d’emblée que ces conventions visent à éviter ou remédier les situations de double imposition entre les États qui les signent. Ainsi, la nouvelle Convention Belgique – France vient d’être signée par les deux pays, le 9 novembre 2021. Reste à attendre son entrée en vigueur qui ne devrait pas avoir lieu avant le 1er janvier 2023, le temps pour les deux États d’aller au bout de la procédure de ratification.

Découvrez les nouveautés en matière de fiscalité des successions en Wallonie grâce à Pareto Family

Nouveautés en matière de fiscalité des successions en Wallonie

Le Parlement wallon a voté le 22 décembre 2021 un décret contenant notamment des dispositions fiscales en matière de droits de succession.

Quelles sont les principales mesures prévues ?