/>

Qu’est-ce que la planification successorale ?

La planification successorale définit ce qu’il adviendra des biens et des dettes d’une personne à son décès. Il s’agit de prévoir l’organisation d’un transfert de biens aux enfants (ou à d’autres héritiers éventuels), avec les garanties appropriées, afin que les biens parviennent aux personnes choisies par le testateur après son décès, de la manière et aux conditions envisagées.

Pourquoi s’engager dans la planification successorale ?

La planification successorale peut prévenir de nombreux conflits. Après tout, le partage de l’héritage après un décès est souvent source de conflit entre les membres d’une famille. Les querelles et les discussions pour savoir qui a droit à quoi font obstacle à un dénouement serein de la succession.

Parler d’héritage n’est ni facile ni agréable. Pourtant, il s’agit d’une étape nécessaire afin d’éviter, d’une part, de futures bagarres entre héritiers et de lourds droits de succession d’autre part.

Chaque situation présente ses propres caractéristiques, attentes et priorités. Toute planification successorale nécessite donc une personnalisation et doit être étudiée en fonction des souhaits et des objectifs de chacun.

Quand et pour qui la planification est-elle intéressante ?

Il est faux de penser que la planification de la succession est réservée aux personnes disposant d’un patrimoine important. Bien que les intérêts et les économies d’impôt réalisables sont plus importants dans une telle situation, il est quand même possible de réaliser – via la planification – beaucoup de choses même en étant « seulement » propriétaire d’une maison et/ou en ayant une épargne importante.

Une bonne planification permet aussi d’éviter les problèmes entre héritiers lors de la phase de règlement, ainsi que de reporter le paiement des droits de succession au décès du partenaire survivant.

Qu’est-ce qui est essentiel dans la planification successorale ?

La planification ne se limite pas à la rédaction d’un testament. Le transfert d’actifs, par exemple par un accord prénuptial ou via des dons de biens mobiliers ou immobiliers ou d’une entreprise par les parents à leur(s) enfant(s), sont également des sujets qui sont inclus dans la planification.

En savoir plus

Les droits de succession

Les droits de succession

Qu’appelle-t-on les droits de succession ? Par « droits de succession », on entend l’impôt à payer, en tant qu’héritier, sur ce qu’une personne acquiert lors d’une succession (biens meubles ou immeubles). Exceptionnellement, il peut arriver qu’aucun droit de succession ne soit dû sur l’héritage de certains biens ou sur certains montants. On parle alors d’une « exonération ». […]