/>

Du salaire brut au salaire net

Tout d’abord les cotisations sociales, différentes pour les salariés et les indépendants, sont déduites du salaire brut. Les salariés paient un taux forfaitaire de 13,07 % sur leur salaire brut. Pour les indépendants, cela fonctionne par tranches. À partir d’un certain revenu, un indépendant ne paie même plus de cotisations sociales. Après avoir déduit ces cotisations sociales, on obtient la base imposable. A cela s’ajoutent les prestations pour lesquelles aucune cotisation de sécurité sociale n’est due. La déduction de ces charges sociales permet d’atteindre la base imposable à l’impôt annuel sur le revenu des personnes physiques. Ensuite, le salaire net final dépendra de la situation personnelle de chacun. Par exemple, si vous avez des enfants à charge, votre salaire net sera plus élevé que celui d’une personne sans enfant ayant le même salaire brut, en raison d’un abattement fiscal plus élevé en faveur des personnes ayant des enfants à charges.

Les revenus professionnels sont lourdement imposés mais, heureusement, nous avons la liberté de structurer nos revenus de manière à limiter cette imposition et ainsi pourvoit en profiter le mieux possible. En outre, il existe un certain nombre de mesures que vous pouvez prendre pour obtenir une réduction de l’impôt sur le revenu des personnes physiques.

Optimisation fiscale pour les employés

L’optimisation des salaires peut permettre aux employés d’obtenir un solde de salaire net plus important, sans que cela ne coûte plus cher à l’employeur. L’un des moyens d’y parvenir est d’accorder à l’employé des avantages extralégaux. La retenue à la source lors du versement des salaires peut également être optimisée. De même, certains coûts dits « propres à l’employeur » peuvent être mis sur son compte :il s’agit d’une somme forfaitaire que le salarié reçoit chaque mois pour rembourser les frais professionnels qu’il a engagés lui-même.

Optimisation fiscale pour les indépendants

Les travailleurs indépendants exerçant une activité individuelle peuvent optimiser leur activité en maintenant leur base imposable aussi basse que possible. Cela peut se faire en engageant des frais professionnels mais aussi, par exemple, en souscrivant une assurance revenu garanti. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups : vous vous constituez un revenu de remplacement dès le premier jour d’incapacité de travail et vous pouvez déduire les primes versées de votre base imposable. En même temps, vous en profitez pour vous constituer un montant de retraite de manière fiscalement avantageuse.

Tant les salariés que les indépendants d’une entreprise individuelle sont imposés à l’impôt sur le revenu des personnes physiques. Elle est calculée par tranches allant de 25 % d’impôt à pas moins de 50 % dans la tranche la plus élevée, que vous atteindrez plus vite que vous ne le pensez. Étant donné que le taux de l’impôt sur les sociétés est actuellement de 25 % et, sous certaines conditions, de 20 % seulement, il peut être intéressant de créer une société pour exercer son activité d’indépendant. Cela vous donne beaucoup plus de possibilités d’optimisations. De plus, si vous exercez une activité par le biais d’une société, vous déterminez votre propre rémunération. Il s’agit d’une dépense déductible pour votre entreprise et imposable au titre de l’impôt sur le revenu des personnes physiques dans votre chef. Le solde de bénéfice que vous ne vous distribuez pas à titre de rémunération est soumis à un impôt sur les sociétés, qui lui est moins élevé. L’objectif est de transférer ces fonds de l’entreprise à votre vie privée de la manière la plus favorable possible. Tout est envisageable, tant à moyen terme, par exemple en créant une réserve de liquidation, qu’à long terme, par exemple en constituant un capital de retraite de manière fiscalement avantageuse.

L’optimisation fiscale des revenus professionnels est un exercice de calcul complexe. Afin de vous assurer de conserver une part aussi importante que possible de vos revenus professionnels, il est conseillé de choisir la voie la moins imposée en consultant un expert.

En savoir plus

Optimisation fiscale des revenus professionnels

Optimisation fiscale pour les employés

Du salaire brut qu’un employé gagne, il lui en reste beaucoup moins en termes de montant net d’impôts. En outre, l’employé coûte à l’employeur beaucoup plus que son salaire brut. Il est donc utile de chercher des moyens de minimiser l’écart entre ce que l’employeur paie et ce que l’employé reçoit.